Ballet mecanique




Reprenant à son compte la célèbre phrase de Marinetti : « une automobile de course est plus belle que la victoire de Samothrace », Fernand Léger succombe à la fascination pour les objets manufacturés et participe au fantasme d’un Eden technique où règne harmonie entre homme et machine. En ce début de 20ème siècle, « le beau est partout » et l’art dit moderne doit pouvoir rivaliser avec la technologie de l’aviation.
En 1924, il réalise ainsi le premier film sans scénario, et s’exclame : « l’erreur de la peinture c’est le sujet, l’erreur du cinéma c’est le scénario ».